fbpx

          

Panic Station

Panic Station

Panic Station est un jeu assez méconnu en raison d’une édition faite dans la précipitation, mais avec un énorme potentiel-frisson !

Le jeu Panic Station rappelle délicieusement “The Thing”, parce que c’est une chasse à l’intrus dans un climat paranoïaque entre les joueurs (sans oublier les jerricans d’essence, kill it with fire! ).

Il y a aussi une ambiance “Alien”, parce qu’on incarne des Marines et des androïdes armés jusqu’aux dents et qu’on affronte des parasites extraterrestres qui grouillent dans les coins sombres du bunker 👾.

Si les thèmes que je viens de mentionner vous parlent, il est bien possible que ce jeu de société soit votre prochain gros coup de cœur.

 

📝 Avertissement :

Il s’agit d’un jeu assez court, dont les règles ne sont pas spécialement compliquées. Cependant, ces dernières sont assez déroutantes et pas toujours intuitives. Il faut bien s’imprégner de ces dernières avant de se lancer dans une partie. On vous a mis dans la boîte le correctif V2 rédigé par les éditeurs, celui-ci est plus clair et complet que le livret de base.

🏁 Principes du jeu : Chaque joueur contrôle deux personnages de la même couleur : un androïde de combat et un marine. Le marine est plus faible que son copain robot, mais nécessaire pour utiliser les jerricans et brûler le nid des parasites, entraînant la victoire des humains.

Pour trouver ce nid, les joueurs devront explorer la base en dévoilant de nouvelles pièces jusqu’à révéler celle où se trouve le nid. Évidemment, cette exploration est entravée par des portes magnétiques et des parasites !

C’est dès la préparation de la partie que la paranoïa commence… Les joueurs reçoivent des gadgets de départ face cachée. Parmi ces gadgets de départ est glissée la carte “hôte” ☣️ et le joueur la recevant verra ses conditions de victoire changer immédiatement. En secret, il devra infecter ou tuer tous les autres joueurs…!

 Une mécanique centrale permet cette infection : chaque fois qu’un personnage d’un joueur croise celui d’un autre joueur, un échange de gadgets doit s’effectuer face-cachée entre eux. Si l’hôte donne à l’autre joueur une carte infection, il rejoint ses rangs et devient lui aussi infecté !

Bref, un petit jeu avec un grand potentiel immersif qui n’attend que d’être aimé.